Autour du diagnostic sur la solidité d’ouvrage

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La solidité des bâtiments figure souvent parmi les critères qui définissent la qualité d’un ouvrage. C’est d’ailleurs tout l’intérêt de réaliser un diagnostic de solidité d’une construction afin de pallier tous les risques futurs.

Comment lever le doute ?

Réaliser un diagnostic de solidité d’ouvrage à Paris n’a rien de superflu, bien au contraire, cela pourrait constituer un argument fort concernant la validation d’une vente immobilière ou d’une location à titre de résidence principale. En d’autres termes, cette démarche se base sur le contrôle technique notamment sur les normes de construction, mais encore faut-il s’adresser à la bonne personne.

Pour lever le doute sur la solidité d’une construction, il est donc utile de passer par cette étape, car la vie des futurs résidents en dépend, mais aussi leur sécurité. En somme, les conséquences d’un défaut de conception sont souvent irréversibles comme l’effondrement suite à un séisme ou à un fort taux d’humidité. Le diagnostic de solidité permet aussi d’évaluer la performance énergétique d’une construction.

Ce qu’on évalue lors d’un diagnostic technique

En général, dans le cadre d’un diagnostic de solidité d’un bâtiment, on évalue par exemple la solidité de l’ossature, du couvert et des clos. Il est possible également de réaliser d’autres études selon la demande du maître d’ouvrage. Mais dans la plupart du temps, il s’agit d’une vérification sur l’état du bâtiment, les matériaux utilisés tout en mesurant sa résistance aux intempéries comme l’humidité et les tremblements de terre. Il est aussi recommandé d’intervenir dans le diagnostic sur l’isolation des toitures, mais aussi sur l’isolation thermique, acoustique, etc.

Comme le danger ne crie jamais gare, un bâtiment peut à tout moment s’effondrer et c’est pourquoi il vaut mieux agir en connaissance de cause et même s’y prendre tôt dans le contrôle de sa solidité. Mais les avantages ne s’arrêtent pas là, car cela reste d’autant plus une étape incontournable pour la rénovation d’un bien, ce qui lui redonnera un tout autre cachet. Et quelle que soit la nature de cette démarche, il est toujours essentiel de la mettre en amont des priorités.

Bien choisir son diagnostiqueur

En gros, il ne s’agit pas vraiment d’un diagnostiqueur, mais précisément d’un contrôleur technique. Ce dernier prend en charge toutes les démarches imposées par le maître d’ouvrage et doit être en mesure de repérer tous les signes de défaillance du bâtiment ou les éventuels incidents futurs.

Choisir un contrôleur technique reste capital si on tient à respecter les normes de construction et à améliorer de façon à profiter d’un grand niveau de durabilité et de résistance aux aléas de la nature.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »